J’ai commencé ce blogue il y a un peu plus de deux ans et en même temps, j’ai lancé un club de lecture avec des amies.  Je rêvais depuis longtemps d’écrire en ligne et je trouvais que les deux activités se mariaient bien.  Cela me permettait de partager ainsi mes résumés de livres sur un site web après ma rencontre littéraire.

J’étais loin de penser, au début, que cela m’amènerait à publier si assidument.  C’est sûrement parce que j’aime ça! Après tous ces mois, je suis fidèle au poste. Tous les samedis matin, mon article a déjà atterri dans votre boîte courriel prêt à être consulté pendant que vous savourez votre café.

café et livre de Elizabeth George

Depuis ce temps, je vous ai souvent parlé de mes lectures dans la catégorie Phrenssynnes se cultive. En participant dernièrement à mon club, j’ai eu l’idée de partager un aperçu de ce que mes copines ont lu.

Voilà mon sujet de cette semaine.  Vous me direz si vous aimez.

Les Victorieuses de Laeticia Colombani

Madame N nous a présenté un livre de Laeticia Colombani, Les Victorieuses et elle a adoré.

Cela l’a amené à faire des recherches pour en connaître plus sur le Palais de la femme à Paris.

Le livre nous raconte deux histoires imbriquées, une réelle et une fictive, mettant en valeur le courage des femmes.

Le Sablier d’Édith Blais

Madame C nous a parlé de l’ouvrage touchant Le sablier d’Édith Blais, cette jeune Sherbrookoise kidnappée pendant 450 jours par des djihadistes. C’est le récit d’une expérience à partager afin que d’autres personnes ne vivent pas le même cauchemar. C’est un livre qui n’est pas très long et madame C l’a trouvé intéressant.

Le tatoueur d’Auschwitz de Heather Morris

Madame A nous a proposé Le tatoueur d’Auschwitz , un livre publié par une journaliste australienne, Heather Morris.  C’est un roman tiré d’un fait vécu par Lale Sokolov, un Juif obligé de tatouer tous les nouveaux arrivants à Auschwitz lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Le crépuscule et l’Aube de Ken Follett

Pour ce qui est de Madame W, elle a lu, mais n’a pas terminé son ouvrage du moment, car c’est toute une brique : Le Crépuscule et l’Aube de Ken Follett.

Malgré ses huit cents et quelques pages, madame W nous assure que le tout se lit aisément comme toutes les fictions de monsieur Follett, d’ailleurs.  Il s’agit d’une histoire passionnante où l’intrigue se déroule en Angleterre, au Moyen Âge, en l’an 997.  Époque où cette contrée était attaquée d’une part par des Gallois et de l’autre par les Vikings.

Le visage de l’ennemi d’Elizabeth George

Le visage de l'ennemi
Le visage de l’ennemi

Et moi, j’ai lu Le visage de l’ennemi d’Elizabeth George. Un roman policier ayant lieu aussi en Angleterre, mais se passant dans les années quatre-vingt-dix.  Mettant en vedette deux inspecteurs de Scotland Yard, Thomas Lynley et Barbara Havers, l’affaire nous emmène dans une petite ville imaginaire à environ deux heures de Londres. Le tandem dépareillé que forment Lynley et Havers, ainsi que leurs personnalités singulières, sont croustillants de saveur.  L’histoire nous baigne dans cette culture britannique si particulière. Vous avez besoin d’un bon polar pour vous distraire? Lire un livre de cette autrice américaine est une valeur sûre. 

Voici la photo que Lhom partage cette semaine. Il nous amène lui aussi en Angleterre, au nord de Londres. Warwick est une magnifique ville.

Warwick, UK
Warwick, R.-U.

Lesquels de ces romans avez-vous lus?

J’attends comme toujours vos commentaires avec plaisir.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Phrenssynnes

P.S. Les auteurs et éditeurs n’ont pas été mis au courant de ce projet.