L’Enfant réparé de Grégoire Delacourt

Quatrième de couverture du livre 

 

«  « Le jour où j’ai appris que j’étais une victime, je me suis senti vivant. »

On a souvent dit de ses romans qu’ils faisaient du bien. Lui-même a toujours su qu’il écrivait “parce que cela répare.” Que réparait Grégoire Delacourt ? Qui était son père, de plus en plus absent ? Sa mère, qui l’éloignait chaque jour davantage ?

Histoire d’une famille où l’on porte le déni comme une armure, L’Enfant réparé offre un éclairage unique sur le parcours d’un grand écrivain. Il dit l’écriture comme seule échappatoire, permettant d’abord de fuir avant de dessiner, pas à pas, un chemin vers la faille originelle.

Au plus juste des mots, l’auteur nous offre ici un récit littéraire d’une lucidité exceptionnelle. »

Le choix du livre L’Enfant réparé

Je remercie mon frère pour ce présent d’anniversaire. Voilà comment j’ai dépensé ma carte cadeau!

J’ai choisi ce livre à la librairie à cause de l’auteur, Grégoire Delacourt. Je croyais que c’était lui qui avait écrit La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules alors que c’est plutôt Philippe Delerm. Je prends conscience de cette erreur en faisant les recherches pour cet article.

Le roman qui a fait connaître Grégoire Delacourt est La liste de mes envies avec 1,2 millions d’exemplaires vendus et traduit en 35 langues. Et je me rends compte que je ne l’ai pas lu !

L'Enfant réparé1 (Crédit photo Phrenssynnes)

Ce que j’ai moins aimé

J’aurais dû y penser en lisant le titre. C’est-à-dire, j’aurais dû comprendre que c’était un ouvrage sur un sujet lourd, basé sur une histoire de malheur, un peu comme le livre Porca miseria de Tonino Benacquista.

 

Peut-être l’aurais-je laissé de côté? Car, avec ce coronavirus qui ne lâche pas la planète, j’ai besoin de légèreté comme beaucoup de gens autour de moi.

Je trouve toujours difficile de lire ce genre de bouquin pourtant lorsque je le termine, je suis contente. Ce sont des livres ardus, mais qui nous font grandir.

Si je n’avais pas lu L’Enfant réparé, j’aurais manqué quelque chose.

« Je crois qu’elle sut aussitôt, et ce matin de juillet tourna à la nuit d’hiver. »

Grégoire Delacourt

L'Enfant réparé2 (crédit photo Phrenssynnes)

Ce que j’ai aimé

Ce roman nous révèle un grand artiste littéraire. Je serais incapable de bâtir un livre de si brillante façon. C’est à la fois décousu et cohérent. L’auteur nous amène d’une époque à l’autre. Il nous fait passer de sa réalité externe à son intériorité. On sait où on est, on comprend sans jamais se perdre. Ce créateur est un magicien dans l’art d’écrire. Il réussit à nous faire ressentir son parcours et c’est fabuleux de voir que la littérature l’a aidé à guérir.

Cet écrivain fait preuve d’une grande vulnérabilité en faisant la révélation de son expérience. Et cela nous rapproche toujours en tant qu’être humain.

Ses métaphores sont extraordinaires.

« Il pleure en confessant cela. Une grosse larme coule, elle possède la lenteur d’un sirop. »

Grégoire Delacourt

Une œuvre remarquable de Grégoire Delacourt

Bref, même si le sujet est lourd, je vous recommande fortement ce bijou, car c’est une œuvre qui nous marque.

 

Photo de Lhom

En lien avec cette oeuvre littéraire française, Lhom nous offre cette semaine une photo de ce beau pays qu’est la France.

Région de Châteauneuf-du-pape (Crédit photo Lhom)

Et vous? Avez-vous déjà lu cet auteur?

Je vous souhaite une bonne lecture.

Phrenssynnes

P.S. L’auteur et ses éditeurs n’ont pas été mis au courant de ce projet avant publication. 

Un fois par semaine, je publie un article. Abonnez-vous et vous recevrez par courriel la dernière publication le samedi matin. Vous pourrez le lire en sirotant votre café!

Abonnez-vous

Pour recevoir les dernières publications du blogue :

Pour en lire plus sur Phrenssynnes se cultive

Jos la serviette

Jos la serviette

Il arrive à l'occasion que des personnes me demandent de lire un de mes textes de fiction. Donc,  je vous présente, cette semaine, une nouvelle de mon cru. On parle beaucoup d'IA (intelligence artificielle) ces temps-ci mais je vous assure que cette nouvelle a été...

Le conte Le prince et le grillon

Le conte Le prince et le grillon

Voici un conte À la demande de plusieurs, je vous offre, cette semaine, une de mes fictions inédites.  C'est un conte, mais pas une histoire de Noël. Ce genre littéraire nous donne toujours à réfléchir et se prête bien à cette période de fin d’année. Elle nourrira, je...

Trouvez le cadeau parfait: Des idées de livres à offrir à Noël

Trouvez le cadeau parfait: Des idées de livres à offrir à Noël

Donner des livres en cadeau pour Noël J’ai toujours aimé recevoir un bouquin en cadeau. Avez-vous de tels souvenirs? Vous êtes enfouie dans un sofa moelleux, vêtue d’un pyjama en flanelle douce et vous tenez un livre d’une main. L’autre enserre une tasse fumante de...

Un vieux best-seller qui mérite encore d’être lu

Un vieux best-seller qui mérite encore d’être lu

Comment j'ai découvert Pompéi de Robert Harris Je lis depuis toujours, pourtant je n'ai pas vu passer ce best-seller lors de sa publication en 2003 ni en 2004 lorsque la traduction française est sortie. Lorsque j'ai fait les recherches pour l'article « Savez-vous...

Le mage du Kremlin, un bouquin captivant que vous devez lire

Le mage du Kremlin, un bouquin captivant que vous devez lire

Introduction Une ancienne collègue m'a suggéré cette lecture, Le mage du Kremlin de Guiliano Da Empoli, un politicologue.  Elle m'a mentionné que ce roman est une très belle façon d'en apprendre davantage sur la culture russe. C'est l'histoire du principal conseiller...

12 août 2023 Avez-vous acheté votre livre québécois?

12 août 2023 Avez-vous acheté votre livre québécois?

Le 12 août et le livre québécois La journée du 12 août est celle où on achète un livre québécois. Vous manquez d'idées? Eh bien! En voilà quelques-unes.   Des suggestions pour votre achat du 12 août La dame de la rue des messieurs est un roman de Jean Lemieux....

Une chronique de Beach Music, le roman de Pat Conroy

Une chronique de Beach Music, le roman de Pat Conroy

Beach Music de Pat Conroy J’ai lu Beach Music, le roman de Pat Conroy publié en 1995. Cette idée de lire ce roman particulier m’est venue de Dominique Demers. J’ai assisté à une rencontre, à la maison de la littérature de Québec, pour la promotion du nouveau livre de...

Pour en lire plus sur Phrenssynnes cogite