Voici une recette de pain aux bananes venant de la famille de Lhom. Pendant la deuxième guerre mondiale le père de mon mari a été basé à Brockville en Ontario. Sa mission était d’entraîner les nouveaux soldats pour avoir une meilleure forme physique. Ensuite, ils devaient aller combattre de l’autre côté de l’océan.

Son épouse devait aller le rejoindre alors il s’est mis à la recherche d’un endroit où demeurer. Il nous a raconté qu’à l’époque, il avait choisi une maison qu’il trouvait «coquette ». Tout bonnement, il avait sonné à la porte. Il s’était présenté de la façon la plus cordiale avec son anglais teinté d’un accent tout à fait québécois. Il avait demandé à la personne, si elle accepterait de les héberger lui et son épouse pendant son séjour. Mrs L a accepté.

C’est là que notre Mamie S a appris à parler anglais. Ils ont habité là pendant tout le séjour de Papie R dans cette ville.
Une des choses que mon beau-père aimait le plus chez Mrs L était le pain aux bananes qu’elle faisait elle-même.  Je crois qu’il n’en n’a pas mangé à toutes les semaines à cause du rationnement. Mais ce pain a dû marquer ses papilles gustatives pour qu’il ramène à Québec la fameuse recette après la guerre.

60 ans de mariage

Papie et Mamie ont été marié pendant plus de 60 ans. Je crois que Mamie a fait “banana tea bread” à toutes les semaines ou presque…

Pain aux bananes

Voici la fabuleuse recette manuscrite de la main même de Papie!

img_1149

Servi au déjeuner, au dessert ou, comme les anglais, avec une « cup of tea », avec beurre ou confiture, il est délicieux. Ce n’est pas de la cuisine du 21ième siècle dans le style de madame Labriski (voir mon article  Mais qui diable est madame Labriski? ).  C’est une recette authentique et tel que vous pouvez le constater, très ancienne.

Quand je pense à ce jeune soldat qu’était Papie à l’époque! Jamais il ne se doutait en recopiant cette recette qu’elle serait un jour publié. Et à la portée de toute la planète ou du moins à tous ceux qui ont accès à l’Internet!

Bonne dégustation.

Phrenssynnes.