Pendant le confinement, mon amie droit1975 m’a prêté un livre.  Sachant que j’aime bien l’écrivain Harlan Coben, elle a laissé dans ma boîte aux lettres (confinement oblige…) le roman Dans les bois.

Dans les bois de Harlan Coben
Le livre de Harlan Coben “Dans les bois”

Je me suis demandé si j’avais déjà lu ce livre.  Quand je l’ai commencé, l’histoire me disait vaguement quelque chose.  Plus j’avançais dans ma lecture, plus je me rappelais l’intrigue mais je ne me souvenais pas des détails du récit et de la fin. Je l’ai donc continué et pensé vous le présenter. Mais, lorsque que j’ai vu que le copyright datait de 2007, je me suis dit, à quoi bon faire une critique sur mon blogue d’un livre aussi ancien. Probablement que tout le monde a déjà lu…

Harlan Coben sur Netflix

Tout cela pour me rendre compte que Netflix et Harlan Coben sont actuellement en train d’inonder le monde de publicité sur une nouvelle série: The woods de Harlan Coben sur Netflix

Quelle coïncidence, le roman devient d’actualité, alors me voilà cette semaine qui vous parle d’un de mes écrivains favoris.  Merci à droit1975!

Mais qui diable est Harlan Coben?

Quatrième de couverture

“Été 1985, New Jersey.  Paul Copeland est animateur d’un camp de vacances à la lisière des bois.  Une nuit, il abandonne quelques heures son poste.  Quatre jeunes en profitent pour s’éclipser, dont sa sœur Camille.  On ne les reverra plus.  Seuls deux corps seront retrouvés.  On attribuera leur mort à un tueur en série qui sévissait dans la région.

Vingt ans plus tard.  Paul Copeland est devenu procureur.  Alors qu’il plaide dans une affaire de viol, il est appelé à identifier un corps.  Stupéfait, il reconnait formellement Gil Perez, un des disparus.  Pourquoi les parents de Gil s’obstinent-ils à nier son identité?  Et si Gil a été en vie tout ce temps, se pourrait-il que Camille le soit aujourd’hui?  Bien décidé à faire la lumière sur le drame qui n’a jamais cessé de le ronger, Paul va replonger dans les souvenirs de cette terrible nuit…”

Lire Harlan Coben dans mon sofa
Quel plaisir de lire Harlan Coben dans mon sofa.

Pourquoi j’ai tout relu ce roman?  Parce qu’on aime Paul Copeland.  Ce personnage est proche de ses émotions.  L’auteur arrive à nous faire ressentir le vécu émotionnel de cet être humain imparfait.  On y découvre ses faiblesses présentées de façon à ce qu’on lui pardonne.  Et aussi sont petit côté “humble” toujours présent dans les romans de Harlan Coben.  Qualité qui vient probablement de l’auteur lui-même. 

Un auteur humble

Voici la première phrase des remerciements à la fin du livre:

“N’étant pas moi-même expert en grand-chose, heureusement, je connais de généreux génies qui le sont.”

Harlan Coben

Quand même!  Belle preuve d’humilité provenant d’un expert en roman “thriller”.

L’histoire est  écrite au “je”, ce “je” étant Paul Copeland.   Elle est aussi clairsemée de chapitres écrit à la troisième personne, où on nous parle de Lucy Gold, l’amoureuse de Paul au temps de la colonie de vacances. Vont-ils revenir ensemble?

Le rythme de l’intrigue est bon, on apprend ce qui s’est passé, on nous donne des indices sans trop de frustration! Je n’ai pas ressenti de longueurs dans le récit.

Évidemment, je ne vous dirai pas la fin de l’histoire pour vous laisser tout le plaisir de le découvrir soit dans le roman, soit sur la série Netflix. Série qui vient tout juste de débuter et que je vais assurément écouter avec Lhom.

Voici la bande-annonce

Pour finir, cette photo de Lhom. L’America’s Cup en 2013 à San Francisco.

Photo de Lhom San Francisco

Bonne semaine.

Phrenssynnes

P.S. Harlan Coben, ses éditeurs et Netflix n’ont pas été mis au courant de ce projet.