Quel lien y a-t-il entre la pandémie et le fait de s’amuser ? Et pourquoi avec des chaussures? Cette semaine, j’aborde un sujet léger.

J’ai envie de rafraîchir deux paires de godasses et les transformer en chaussures pimpantes.

Être écoresponsable avec ses chaussures

Lorsque j’étais enfant, mon père déclarait qu’il ne faut pas changer sa voiture parce que le cendrier est rempli et ne pas acheter de nouveaux souliers si les lacets sont usés. Souvent, je réalise que nous avons à apprendre de nos parents et nos grands-parents pour ce qui est de l’écoresponsabilité.

Par exemple, ma belle-mère avait même l’habitude de récupérer le papier ciré à l’intérieur des boîtes de céréales.

Je suis allée me procurer des lacets neufs pour revamper mes chaussures. Après avoir cherché dans quelques magasins, c’est  finalement dans une cordonnerie que mon choix s’est arrêté. Même à ce commerce spécialisé, la variété était très limitée.

J’ai eu du mal à trouver ce dont j’avais besoin. L’aimable employé m’a précisé que deux compagnies de lacets ont fait faillite pendant la pandémie. L’approvisionnement est ardu. Après un compromis sur la couleur et la longueur, j’ai fait mon achat.

De retour à la maison, j’ai nettoyé mes souliers. Voilà les outils nécessaires. La vieille brosse à dents est un instrument génial pour ce genre de travail.

Forcément, le tout devient détrempé. J’ai employé un ancien truc pour assécher rapidement les chaussures ou les bottes : du papier journal !

Laçage de lacets

Ensuite, on s’amuse avec les lacets.

Voici plusieurs façons créatives de nouer vos baskets ou vos sneakers avec du style. À gauche, les anciens lacets et à droite, la nouvelle façon de lacer.

Selon le nombre d’œillets, vous pouvez attacher de différentes façons.

Il y a une bonne différence entre l’avant et l’après. Voilà comment faire du neuf avec du vieux… ou presque!

Fidèle à moi-même, j’ai finalement opté pour la méthode classique.

La photographie de Lhom

Comme à toutes les semaines, je termine en vous présentant une photographie de Lhom. Aujourd’hui, c’est un endroit où j’espère retourner avec Brittany Brexit et Lhom. Afin d’user mes “nouvelles” espadrilles!

Petite rivière traversant le magnifique village de Manchester Center au Vermont.

Et vous? Comment lacez-vous vos espadrilles?

J’attends vos commentaires avec plaisir. Étant donné que ce n’est pas possible de mettre des photos dans les commentaires, n’hésitez pas à mettre les vôtres sur mon Facebook ou mon Twitter.

Bonne semaine.

Phrenssynnes